Sélectionner une page

[ad_1]

D’après le rapport de NonFungible.com, la plus grande ressource de données NFT au monde, le marché des NFT a connu en 2021 une augmentation de 21 350 %. Suite à cette forte tendance, qui en a rendu plus d’un multi-millionnaire, il est souvent très compliqué de s’y retrouver pour investir. Notamment dû au nombre incalculable de projets basés dans ce secteur. Ajoutez à cela qu’en parallèle, les metavers connaissent également une ascension grandissante. Et ce, depuis que la société Facebook a décidé de changer de nom pour s’appeler « Méta ».

Bien que ce secteur soit en partie lié aux NFT, il n’est pas permis à tous de surfer sur ces deux domaines en pleine croissance. Ceci étant, il arrive qu’un dilemme s’impose entre ces technologies aussi innovante l’une que l’autre. C’est dans ces moments que le projet Wilder World s’avère être pertinent. Alliant à la fois NFT et Metavers, il ne sera plus question de se contenter de l’un ou de l’autre, mais bien des deux.

Wilder World : Un projet pas comme les autres

Qu’est-ce qu’un metavers ?

Pour ceux qui ne le savent pas, un metavers se définit comme un monde virtuel créé artificiellement par un programme informatique. Dans ce monde virtuel, on peut y héberger une communauté d’utilisateurs qui ont la possibilité de se déplacer librement, de pratiquer des activités et d’interagir entre eux sous la forme d’avatars.

Qu’est-ce que Wilder World ?

Wilder World est un metavers décentralisé, entièrement dirigé par une communauté d’artistes, de créateurs et de collectionneurs. Cette caractéristique fait de celui-ci un DAO, (Decentralized Autonomous Organization), traduit en français : “une organisation autonome décentralisée”. Wilder Wolrd se veut être une galerie d’art immersive où chacun peut créer, exposer, vendre ou acheter des œuvres d’art sous la forme de NFT. Ceci au travers d’une place de marché dédiée.

La ville de Wiami

Au sein de Wilder World se trouve la ville de Wiami, une réplique numérique à l’échelle de Miami, qui a été conçue pour être la ville principale des utilisateurs. Pour ce faire, un accord de jumelage a été conclu avec la ville de Miami. Accord dont le maire, Francis Suarez, un adepte de la blockchain qui détient le titre de premier maire à recevoir son salaire en crypto-monnaie et à offrir à ses citoyens des rendements en bitcoins, en a été le principal initiateur.

Considérant que cet accord de jumelage renforcera les relations économiques, culturelles et éducatives entre les deux villes. Avec pour objectifs communs de développer une compréhension plus profonde des citoyens en matière de blockchain. À terme, Wilder World à pour ambition de construire de nouvelles villes à explorer.

Un côté Play-To-Earn

Outre l’exposition de NFT à l’aide d’un metavers, Wiler World proposent également des jeux Play-to-Earn. Permettant aux joueurs de gagner de l’argent sous la forme de tokens. L’un des jeux les plus populaires est le Wilder Wheels. Un jeu de voiture course se déroulant dans les rues de Wiami. Les utilisateurs peuvent, par exemple, faire des courses avec d’autres personnes pour gagner des tokens. Leurs voitures étant des NFT, ils ont aussi la possibilité de les vendre sur une place de marché.

La naissance du projet

Wilder World a été créé par les frères Frank et Phoenix Wilder. Créateurs de bijoux et artistes numériques, connus pour leurs interprétations surréalistes de l’art contemporain. Pour mettre à bien leur projet, ces derniers sont parvenus à lever plus de 3 millions de dollars. Pour créer leur propre metavers, ils sont passés par Zero Space. Un système d’exploitation de renom sur le plan technique, permettant de créer des mondes virtuels décentralisés.

Les objectifs de Wilder World

wilder world

Résoudre les problèmes de liquidité

La place de marché de Wilder World tente de résoudre un problème fondamentale, liés aux marchés des NFT. Ce problème, c’est le manque de liquidité. les NFT les plus populaires étant constamment hors de prix pour les gens ordinaires, il arrive souvent que la demande ne soit pas au rendez-vous par rapport à l’offre. Ce qui rend la vente d’un NFT extrêmement difficile après l’avoir acheté.

Pour ne pas avoir à subir cette contrainte pouvant faire fuir les utilisateurs, Wilder World à opter pour une solution simple, mais pertinente. En effet, sur sa place de marché, les NFT ont la possibilité d’être fractionnés. Une idée qui provient du fractionnement d’action qui se fait en bourse. Ou l’on divise une action, afin de la rendre plus abordable pour les investisseurs et ainsi augmenté la liquidité du marché.

Les utilisateurs de Wilder World peuvent donc acheter une partie d’une œuvre d’art numérique et le revendre en toute facilité. Ce système permet à la plateforme de garantir un niveau de liquidité toujours élevé, à la fois pour les acheteurs et les vendeurs. D’ailleurs, celle-ci estime que le fractionnement de NFT jouera un rôle important dans l’adoption du grand public.

Éviter la centralisation

Étant une organisation autonome décentralisé (DAO), la centralisation n’a pas sa place sur Wilder World. Un avantage non des moindres comparé aux autres plateformes de NFT.  Puisque ces dernières ne sont que des intermédiaires s’interposant entre les utilisateurs. Elles fonctionnent donc en opposition avec l’une des éthiques sous-jacente les plus importantes du monde de la crypto : la décentralisation. Chose que Wilder World respect, puisqu’elle est dirigée par sa propre communauté appelée la Wilder Artists Guild.

Un projet robuste

Selon VentureBeat, un site internet américain traitant de l’actualité des nouvelles technologies, Wilder World a recruté plus de 250 artistes et collectionneurs sur sa plateforme. Elle compte plus de 15 000 abonnés et a conclu des partenariats avec plus de 80 influenceurs de l’écosystème de la cryptomonnaie.

Des partenariats majeur

La plateforme a également annoncé un partenariat d’envergure avec Animoca Brands. L’un des plus grands experts mondiaux du jeu blockchain. Cette société a soutenu plus de 50 projets NFT, dont Dapper Labs, les créateurs de CryptoKitties et NBA Top Shots. Mais ce n’est pas tout. Elle a aussi épaulé l’une des plus grandes places de marché de NFT au monde, appelé Open Sea.

Wilder World s’est aussi associé avec Ledger, l’un des principaux fournisseurs de portefeuilles de crypto-monnaies physiques au monde. Ce partenariat à pour objectif de construire un centre de sécurité et d’éducation appelé « Ledger Loft ». Il prendra forme dans le Metavers de Wilder World, au sein de la ville de Wiami. Qui, pour rappel, fut réalisé suite à un accord de jumelage avec la ville de Miami.

Le centre aura pour mission d’éduquer les nouveaux utilisateurs sur le metavers, de préserver leur liberté numérique et financière, tout en défendant les valeurs de la décentralisation. Et ce, de la manière la plus amusante et interactive possible.

Le token WILD

Un token utilitaire

Pour rappel, un “token” aussi appelé “jeton”, désigne un actif numérique qui peut s’apparenter à une crypto-monnaie.  Ici, le WILD est le token natif de Wilder World. C’est un token dit utilitaire, car il est indispensable pour réaliser des transactions au sein de la plateforme.

Il joue également un rôle de gouvernance, en permettant aux détenteurs de prendre part à certaines décisions concernant la plateforme. Le WILD à une offre total de 500 millions d’unités et est classé 499 ème en termes de capitalisation boursière. Il a un volume d’échange journalier dépassant les 3,4 millions de dollars et vaut 0,71€ à l’heure ou cet article est écrit.

Un token encore sous-évalué

Bien que le projet de Wilder world soit fort intéressant, son token n’en pas moins sous-évalué par le marché. De ce fait, il est facile de comprendre l’opportunité que cela représente. D’ailleurs, au vu de la perte de valeur des marchés des crypto en ce moment, il peut s’avérer intéressant de se placer à ce prix-là. D’autant plus que cela vous permettra de surfer sur les deux domaines les plus en vogue en ce moment, que sont les NFT et les metavers.

Néanmoins, il est tout de même recommandé de faire preuve de prudence. Aussi fiable ou innovant soit-il, le projet d’une crypto-monnaie n’est jamais à l’abri du risque. Donc si vous souhaitez investir, il est préférable de se placer avec modération pour tempérer votre prise de risque.

[ad_2]

Source link