Sélectionner une page

[ad_1]

La Banque de la Russie est défavorable à l’émergence de la crypto-monnaie au sein du pays

Mi-Janvier 2022, la Banque centrale de la Russie a le projet d’interdire les crypto-monnaies au sein du pays. D’après elle, les citoyens russes effectuent des transactions d’une valeur estimée à 5 milliards de dollars (4,41 milliards d’euros) par an avec les différentes crypto-monnaies et devises numériques disponibles en Russie.

De plus, la Banque de la Russie s’était également opposée à l’exploitation minière pour des raisons environnementales, également parce que les crypto-monnaies sont utilisées dans la plupart des activités illégales ; comme par exemple, le blanchiment d’argent, le trafic de drogue ou le financement du terrorisme.

Tout simplement pour dire qu’elle juge que les actifs numériques tels que le Bitcoin représentent une menace pour la stabilité financière du pays et pour la population, elle a donc appelé à bannir les transactions ainsi que le minage de crypto-monnaies.

Vladimir Poutine n’est pas en accord avec cette pensée ; nous allons essayer de comprendre ses motivations.

Le président de la Russie souhaite que les marchés des crypto-monnaies se maintiennent

En effet, le 26 Janvier 2022, Vladimir Poutine déclare que la crypto-monnaie est une belle opportunité économique pour le pays et qu’il faut alors l’exploiter : «Nous avons aussi dans ce domaine plusieurs avantages compétitifs, en particulier dans le minage de crypto-monnaies : des surplus d’électricité et des équipes spécialisées dans le pays».

Conscient du poids que l’extraction et les transactions en crypto-monnaie pèsent dans l’économie russe ; le Président préfère donc les réglementer et les taxer plutôt que de les bannir. Ces déclarations devraient réjouir les amateurs de crypto-monnaie telle que le Bitcoin car la Russie est devenu un pôle important du minage.

Mais, il est nécessaire de souligner que Vladimir admet néanmoins que les crypto-monnaies peuvent poser: «certains risques, en premier lieu pour les citoyens du pays, étant donné leur grande volatilité».

Le Président de la Russie a le projet d’établir de strictes réglementations; en quoi consistent-elles ?

Des réglementations de la crypto-monnaie obligatoires

En effet, l’organisme de réglementation propose principalement d’avoir une fonctionnalité Know Your Customer (KYC) puis des réglementations anti-blanchiment d’argent pour diverses plates-formes de crypto-monnaies.

De plus, les plates-formes de crypto-monnaies bénéficieront d’un statut réglementaire défini pour plus de sensibilisation, d’un organe de surveillance obligatoire et de sévères sanctions pour ceux qui bafouent les règles et réglementations.

Par ailleurs, l’une des caractéristiques les plus impératives du cadre réglementaire est que le courtage en crypto-monnaie sera effectué uniquement par l’intermédiaire de toutes les organisations bancaires russes. Cette procédure est nécessaire car la Banque centrale pourrait empêcher d’autres échanges cryptographiques étrangers d’opérer en Inde.

Alors que, la Russie est favorable aux marchés de la crypto-monnaie, la Chine n’y adhère pas.

La Chine bannit le minage de Bitcoin au sein de son territoire

En effet, l’article d’Anne Cagan, Vladimir Poutine va-t-il bannir le bitcoin de Russie ? Pas si vite ; nous explique que la Chine a par exemple décidé d’interdire les transactions et le minage des crypto-monnaies au sein du pays, en Juin 2021.

Cette décision a eu un fort impact sur le Bitcoin puisque le pays abritait alors entre 65 et 75 % du minage de Bitcoin. La plus valorisée des crypto-monnaies avait cependant bien encaissé le choc. Le protocole de preuve de travail sur lequel repose la blockchain du bitcoin avait fonctionné comme prévu : lorsque le nombre de mineurs a chuté, la difficulté des équations à résoudre pour miner un bloc a été ajustée proportionnellement à la baisse.

Les mineurs n’ont cependant pas mis longtemps à reprendre leurs activités. De nombreuses sociétés ont déplacé leurs machines au Kazakhstan voisin, d’autres aux Etats-Unis. Dès décembre 2021, le minage de bitcoin avait retrouvé son niveau d’antan.

[ad_2]

Source link