Sélectionner une page

[ad_1]

L’ancien président des États-Unis a créé la surprise en dévoilant, jeudi 15 décembre, des cartes de collections numériques  à son effigie. Les internautes n’ont pas manqué de réagir.

Sold out en moins de 24h

Ce jeudi 15 décembre, la collection n’a pris qu’une journée pour être en rupture de stock. En effet, la collection du 45ᵉ Président des États-Unis s’est vendu en moins d’une journée. Plus d’une dizaine de milliers de NFT de Donald Trump en superhéros, cowboy ou même astronaute ont été vendus, au prix de 99 dollars.

La collection a été intégrée sur la blockchain de Polygon  “neutre en carbone” et chaque carte sont censées être unique. La plupart des acheteurs se sont procuré ces NFT sur la plateforme OpenSea. L’opération marketing a rapporté près de 4,5 millions de dollars et un coup de buzz pour l’homme d’affaire de 76 ans, qui est actuellement au cœur de certaines polémiques avec la justice américaine. Voici un aperçu des cartes vendues sur le site officiel :

 

 

Les NFT font d’ailleurs penser aux anciennes cartes de Baseball à collectionner dans les années 70. L’ancien président l’a d’ailleurs affirmé : « c’est comme une carte de baseball » mais « beaucoup plus excitant ».

En plus d’acquérir ces cartes, les détenteurs auront des récompenses comme un dîner avec Donald Trump dans sa villa à Miami, ou même une visioconférence sur Zoom.  Chaque NFT est une sorte d’aventure à suivre du président, explique le candidat aux présidentielles : “Ces vignettes sont des créations artistiques formidables sur ma vie et ma carrière “.

 

Pas de rapport avec la campagne de 2024

Le lancement de cette collection de NFT a émis plusieurs hypothèses, dont le financement d’une campagne présidentielle. Mais, le New York Times a démenti cette rumeur et les chiffres de vente reviendront au milliardaire. Le candidat avait pourtant promis une “une grande déclaration”.

Donald Trump n’est pas le premier bénéficiaire de ce jackpot. En effet, il vient de concéder son image et sa « marque » à NFT INT, la société à l’origine de l’opération. Elle a assuré que l’argent ne servirait pas à financer la campagne (et, de plus, ni Donald Trump ni aucune de ses organisations n’ont de participation dans le NFT INT).

Steve Bannon, l’ancien directeur de campagne de Donald Trump, a réagi en déclarant que “toute personne impliquée dans le projet « devrait être licenciée aujourd’hui”.

 

La toile se moque 

Les internautes n’ont pas hésité à réagir à cette annonce. Sa nièce Mary Trump, qui entame une relation assez tendue avec ce dernier, a fait part de sa réaction sur les réseaux sociaux :« omfg » (« Oh my fucking God », « Bordel de nom de Dieu ») et « wtaf » (« What the actual fuck », « C’est quoi ce bordel ? »).

D’autres personnalités ont réagi dont l’actuel président des États-Unis, Joe Biden qui n’a pas a hésité à se moquer de ce dernier en faisant références à ses accomplissements économiques, diplomatique et politiques récentes.

Malgré une réussite en termes de ventes, Donald Trump n’a pas l’air d’être pris au sérieux, et ne parait pas investit dans la prochaine campagne présidentielle. Il fait d’ailleurs l’objet d’une commission d’enquête suite à l’assaut du capitole.



[ad_2]

Source link