Sélectionner une page

[ad_1]

Satoshi Nakamoto, qui est le papa du Bitcoin ? Quand on vous parle de cryptomonnaie, plus précisément Bitcoin, votre esprit se tourne automatiquement vers le Bitcoin aussi appelé BTC. Mais connaissez-vous réellement le/les créateurs de la toute première crypto-monnaie ? 

Coinaute vous propose un portrait un peu spécial du géniteur de la monnaie virtuelle.

Note : pour ce portrait, Coinaute utilise le pronom “il”. Nous utiliserons également le genre masculin durant notre article. Toutefois, nous n’excluons pas que l’identité véritable de Satoshi Nakamoto puisse être féminine. 

 

Satoshi Nakamoto, le mystère 

Quand on parle de Satoshi Nakamoto (サトシ ナカモトen japonais) sur Google, on mentionne en règle générale qu’il ne s’agit probablement pas que d’une personne. De plus, Satoshi Nakamoto ne reste qu’un pseudonyme. En effet, nul ne semble connaître réellement la véritable identité du papa des bitcoins. 

Tout commence par de la spéculation. Il prétend être un Japonais né un 5 avril 1975, mais son anglais d’un niveau bilingue (chose très peu répandue au pays du soleil levant) et l’absence totale de publications dans sa prétendue langue native, laisse planer le mystère. 

Selon les estimations, le prétendu Satoshi Nakamoto posséderait plus d’un million de bitcoins en ayant miné 20 000 blocs sur sa propre blockchain. Ceci, en faisant partie des premiers bien évidemment. Selon les cryptographes, la valeur du Bitcoin est la raison pour laquelle la fortune de Nakamoto avoisinerait les 60 milliards USD (dollars) en 2021. 

Dans le classement des fortunes mondiales, il s’y classe vingtième. 

 

La création du Bitcoin 

L’année 2008 signe le début de la création du Bitcoin par Satoshi Nakamoto, un personnage dont l’on ne sait rien. Si ce n’est qu’il vient du Japon, des signes astrologiques (toujours prétendus) du Taureau et Chat. Il pratique un anglais presque parfait, mais nulle trace japonophone. 

Il y publie un livre blanc sur le site SourceForge à propos de la diffusion de la cryptographie du site metzdowd.com. Ce fut cette année que le terme “Bitcoin” vit le jour avec une description concoctée par Sir Nakamoto. 

Toutefois, les premières traces de Bitcoin se trouvent plutôt en 2007, selon les dires de Satoshi Nakamoto lui-même. Il ajoute également que la nature de cette devise virtuelle devrait disposer d’un large choix de méthode transaction sécurisée. 

Grâce à son génie, des codes et scripts naissent. Suivi d’un site web répondant au nom de Bitcoin.org qu’il crée, puis collabore avec des développeurs afin d’améliorer sa création jusqu’à mi-2010 environ. Suivant cette action, il confie le dépôt de code source et la clé d’alerte réseau à Gavin Andersen. Il rend ses clés définitivement et signe son implication dans le projet, en offrant des domaines connexes à d’importants acteurs du Bitcoin. 

Ainsi vint au monde la première crypto-monnaie.

Satoshi Nakamoto Bitcoin

Un homme a prétendu pendant longtemps être Satoshi Nakamoto. Mais est-ce réellement lui ?

Les identités plausibles de Satoshi Nakamoto

L’identité de Satoshi Nakamoto reste vague, nous disposons de quelques informations, mais si pâles qu’elles ne représentent actuellement rien sur le tableau. Que pouvons réellement dire d’un inconnu ? Actuellement, peu de choses. 

Le doute se sème notamment par l’absence de japonais dans l’étiquetage de son site, ainsi que son contenu. Certains termes typiquement britanniques tels que bloody hard (que l’on peut traduire par “sacrément dur/difficile/compliqué” ou “putain de dur/difficile/compliqué” pour sa forme commune), remettent en cause son identité Japonaise. 

La communauté Bitcoin pensa, alors, que l’identité de Satoshi Nakamoto était originaire de Commonwealth, en Angleterre. Certains malins remarquèrent que les heures où Nakamoto demeurait actif, n’était pas commune aux heures d’activité typiquement japonaise. Soit il dormait la journée, travaillait de nuit, ou bien ne venait pas du Japon.

L’identité de Satoshi Nakamoto reste vague, nous disposons de quelques informations, mais si pâles qu’elles ne représentent actuellement rien sur le tableau. Que pouvons réellement dire d’un inconnu ? Actuellement, peu de choses. 

Le doute se sème notamment par l’absence de japonais dans l’étiquetage de son site, ainsi que son contenu. Certains termes typiquement britanniques tels que bloody hard (que l’on peut traduire par “sacrément dur/difficile/compliqué” ou “putain de dur/difficile/compliqué” pour sa forme commune), remettent en cause son identité Japonaise. 

La communauté Bitcoin pensa, alors, que l’identité de Satoshi Nakamoto était originaire de Commonwealth, en Angleterre. Certains malins remarquèrent que les heures où Nakamoto demeurait actif, n’était pas commune aux heures d’activité typiquement japonaise. Soit il dormait la journée, travaillait de nuit, ou bien ne venait pas du Japon. 

Nick Szabo

Informaticien, juriste et cryptographe, Nick Szabo est un des vétérans de la monnaie numérique. Il eut notamment une carrière auprès de l’inventeur de E-Cash en tant que consultant durant les années 90.  Il invente notamment le concept de contrats intelligents. 

La différence ? Nick n’a jamais prétendu être Satoshi Nakamoto ! Au contraire, l’informaticien a nié plusieurs fois cette théorie qui courait parmi les enthousiastes. Il apparaît d’ailleurs sur plusieurs listes de “suspects”. Ce à quoi il rétorque qu’ils se leurrent, et qu’il ne se cache pas derrière le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. 

Mais alors, pourquoi le suspecter ? 

Szabo détient entre autre mécanisme de monnaie décentralisée appelée “Bit Gold” qui nous équivoque irrémédiablement le Bitcoin. Malheureusement, le manque d’engouement fait échouer le projet, mais sera plus tard défini comme étant le précurseur du système Bitcoin.

Hal Finney

Hal Finney (1958-2014) travaillait comme développeur chez PGP Corporation. Plus particulièrement le domaine du jeu vidéo. Il n’existe pas réellement de raison derrière la suspicion de fausse identité, si ce n’est qu’il est le premier bénéficiaire du tout premier virement Bitcoin par Satoshi Nakamoto. 

Craig Steven Wright

Un informaticien et entrepreneur Australien né en octobre 1970. Il prétend publiquement être Satoshi et déclare en mai 2019 qu’il poursuivra en justice toute personne remettant en cause ses dires. 

Craig Wright détient une douzaine de diplômes, dont un doctorat en philosophie. Informaticien surqualifié de dix-neuf diplômes du GIAC, il échoue la création de la première banque 100% Bitcoin en 2014. 

Prétendants être derrière Satoshi Nakamoto sans information concrètes : 

Vincent van Volkmer

Jed McCaleb

Dr. Vili Lehdonvirta 

Michael Clear

Neal King, Vladimir Oksman

Charles Bry

Dustin D. Trammell

Dorian Nakamoto

 

[ad_2]

Source link