Sélectionner une page

[ad_1]

Qu’est-ce que le Métavers ?

Le Métavers ? C’est quoi ? 

Le Métavers ? Si vous êtes présent sur Twitter, vous avez peut-être observé des discussions provenant des tops tendances. Récemment, le mot “Métavers” a émergé des eaux profondes d’internet et suscité la curiosité. 

Mais qu’est-ce que le Métavers ? Comment expliquer avec des mots simples une technologie destinée à embellir notre futur ? 

Coinaute vous propose débunk pour vous la nouvelle cocluche des sceptiques, curieux et adorateurs du contenu sci-fi qu’on jugerait tout droit sorti de Matrix. 

 

Qu’est-ce et en quel but ?  

D’un écho qui nous rappelle la VR et ses casques de réalité virtuelle tels qu’Oculus Rift fonctionnant sur les consoles telles que Playstation et le PC. Ou encore le célèbre HTC Vive, le Métavers se décrit comme une réalité mixte visant à gratifier d’accessibilité les personnes invalidées ou en état incapacité. 

Par exemple, si vous désireriez rendre visite à votre grand-mère, ou alors vous-vous êtes malencontreusement cassé le bras en ayant déambulé d’un escalator, ces tâches seraient rendues tout à fait possible via le métavers. 

L’accès à certaines activités sportives extrêmes compris. Le parachutisme, ski nautique, saut à la corde… l’accessibilité n’a jamais été aussi facile. Ceci, depuis nos salons, chambres ou encore même cuisine grâce à la transition du réel au virtuel et vice versa. Un côté “second life” qui nous rappellera des jeux de simulation de vie, tels que les très célèbres Sims ou encore le jeu Habbo Hotel. 

Un monde virtuel oui, mais pas seulement. En effet, le Métavers se dessine comme une chaîne entre les Métavers pour ne faire qu’un. Vous pourriez jouer au jeu vidéo, tandis que votre meilleur ami vous envoie un message pour une virée en calèche en 1877. 

Parallèlement, l’économie virtuelle pourrait également se jouer grâce à la réalité augmentée et devenir un business scintillant de succès dans les prochaines années à venir. On soupçonne aussi des expositions par rapport à la robotique, autre sujet phare du 21ème siècle, relié plus ou moins directement au Métavers. 

Il couvre, en réalité, beaucoup plus de sujets que nous le croyons. Mais qui voudra réellement lui laissé sa chance ?

Voici une liste des activités et choses rendues disponible grâce au Métavers : 

 

  • Escape game
  • Activité sportive virtuelle 
  • Visites virtuelles 3D
  • Immersion visuelle 
  • Magasin virtuel 
  • Réunion professionnelle 
  • Jeu vidéo 
  • Scolarisation 
  • Voyage virtuel 
  • Vie immersive 
  • Plateformes virtuelles interconnectées permettant l’interaction en toute facilité. 
  • La réalité des objets 
  • Possessions de biens virtuels (tokens, terres…) 
  • Interaction avec un personnage virtuel 
  • Divertissement augmenté 
  • Séance cinéma avec son groupe virtuel en VR
  • Création d’une agence ou start-up virtuelle 
  • Simulateur de situation 
  • Investissement en NFT/Cryptomonnaie 
  • Créer une réalité propre à chacun 
  • Visiter une ville virtuelle 
  • Investir et habiter une résidence virtuelle 
  • Mondes et univers virtuels persistants explorables 
  • Formation virtuelle en 3D
  • Créer ses propres avatars 

 

Concrètement accessible à tous ? 

Oui. Du moins, c’est l’objectif. Si vous êtes familier des casques VR qui permettent le jeu et l’activité en réalité aux éléments virtuels immersifs, vous ne vous retrouverez pas en état de crédulité face à la nouveauté du Métavers. 

Puisqu’il est censé devenir abordable pour les personnes provenant de tous les horizons financiers, faire vos courses, ou participer à une activité équestre depuis votre salon, ne devrait pas vous goûter plus cher que de le faire en réalité. Le coût du déplacement en moins, évidemment. 

De plus, le Métavers constitue d’un véritable avantage pour les personnes en incapacité physiques telles que les victimes de handicaps et maladies réduisant les mouvements ou bouchant le chemin vers l’amusement. 

Il leur sera possible d’acheter et de toucher des objets virtuels, environnements, ou encore de réaliser des visites immersives dans la plus grande sérénité et sécurité que leur apportent leurs chez-eux. 

Le but demeurant de reproduire la réalité tout en réalisant ses rêves les plus fous. La possibilité de réaliser des collaborations virtuelles dans la réalité des prestations reste également une porte ouverte. 

Tout cela grâce à la technologie de la réalité augmentée. Pour vous donner une idée, la Corée du Sud a commencé à investir dans un Métavers pour optimiser la vie de sa population, stimuler son économie, les jeux-vidéos, ou encore réduire le harcèlement scolaire. 

 

Qui sont les investisseurs ? 

Des chaines commerciales telles que Walmart auraient déjà démarré l’investissement sérieux dans le Métavers. Le but ? Créer des magasins virtuels. Très certainement dans le but de facilité l’accès à l’alimentation. 

Chez nous, c’est Carrefour qui verse de l’argent dans le projet, avec les mêmes idées que son homologue Américain, dans le but de concurrencer et de passer à l’ère new-age de la technologie. 

Nuls doutes que l’on observera des maquettes virtuelles de leurs fantasmes futuristes, dans une époque proche. Reste plus qu’à savoir comment cela va affecter le monde réel également. Est-ce qu’il y aura moins ou plus d’interactions entre les êtres humains ? Nul ne le sait encore.

Du côté high-tech, on cite Microsoft parmi les intéressés. Là où nul ne sait s’il s’agit de projet de casque de réalité virtuelle, ou encore d’un univers jeu-vidéo persistant. La firme n’en est pas à son coup d’essai, notamment grâce à des simulateurs, où interagir avec le monde grâce au casque VR se dévoile comme possible.

Et vous, que pensez-vous de cet aspect science-fiction respirant Matrix ? Est-ce que cela nous fera plus apprécier la réalité, ou l’inverse, celle de la réalité numérique ? 

 

[ad_2]

Source link