Sélectionner une page

[ad_1]

Le FMI demande au Salvador de renoncer au Bitcoin comme monnaie légale

Le Fonds Monétaire International (FMI) incite le pays à abandonner le statut juridique de la principale crypto-monnaie en invoquant les risques associés à son utilisation.
En effet, le FMI publie un communiqué de presse en Janvier ; il tente de persuader El Salvador à réduire la portée de la loi Bitcoin du pays. La recommandation a eu lieu après le conseil d’administration du FMI, expliquant: « qu’il existe des risques importants associés à l’utilisation de Bitcoin sur la stabilité financière, l’intégrité, la protection des consommateurs et les passifs fiscaux éventuels associés« .
Par ailleurs, le Fonds Monétaire International n’a jamais été favorable à la « loi bitcoin » . En juillet 2021, il avertissait le Salvador face à la tentation d’un «raccourci» et sur les conséquences d’une telle adoption. Puis, en novembre, le FMI avait renouvelé ses mises en garde en rappelant la grande volatilité des crypto-monnaies.

Pourtant, Nayib Bukele continue de légaliser le Bitcoin. Celui-ci arrivera-t-il à s’imposer face au FMI ?

Nayib Bukele, un visionnaire ?

En 2021, la crypto-monnaie a bouleversé l’économie du pays car le passage de la loi Bitcoin au Salvador a été effective. Le petit pays d’Amérique Centrale voulait s’affranchir des droits de douane et des taxes mises sur le dollar américain, très utilisé comme monnaie numéraire dans le pays. Nayib Bukele élu président depuis peu est un grand défenseur des crypto-monnaies; il a décidé sans crainte de faire du Bitcoin une monnaie d’État.
De plus, depuis la promulgation de cette loi, il est effectivement possible de réaliser toutes les transactions imaginables, avec du Bitcoin. Par exemple, faire des achats du quotidien ou encore payer ses impôts etc… Le gouvernement encourage à réaliser des actions avec le Bitcoin. Alors que, la crypto-monnaie a eu fière allure au milieu de l’année, dépassant son ATH à plus de 60 000 dollars, le Salvador semblait être l’exemple à suivre pour le monde entier.
Mais, la plus populaire de toutes les devises virtuelles qui avait réalisé un début d’année 2022 autour des 42 000 euros est en difficulté, depuis la fin du mois de Janvier. Touché par le crash des crypto-monnaies de ces derniers jours; le Bitcoin a perdu de la valeur et équivaut aujourd’hui à un peu plus de 33 000 dollars.
Malgré la baissé des marchés, Nayib Bukele pense que le prix du BTC finira par connaître une «augmentation gigantesque» en raison de son offre limitée à 21 millions de pièces numériques. Le président et plusieurs professionnels de la crypto-monnaie osent penser que la rareté de cette monnaie virtuelle en fait l’une des plus précieuses qui soient.

Dans sa perspective de rendre le Bitcoin comme monnaie d’Etat, Nayib Bukele propose un projet favorable aux échanges en crypto-monnaies.

Le lancement de 1500 guichets automatiques en Bitcoin (BTC)

D’après un communiqué de presse officiel; Chivo prévoit de simplifier les paiements pour les services publics, domestiques, les taxes et de nombreuses autres transactions quotidiennes en Bitcoins. Le processus lancera également plus de 1 500 guichets automatiques BTC à travers le pays qui sera au service des Salvadoriens: « Le projet a des aspirations à Chivo et est également en train de déployer 1 500 guichets automatiques Bitcoin à travers le pays pour servir plus facilement la population salvadorienne ».
Suite à l’installation des nouvelles machines, des offres d’emplois et des propositions d’embauches seront effectifs. Un bureau pour effectuer des opérations au Salvador sera également disponible.

En conclusion, Bukele semble convaincu et paraît convaincant, mais nous devrons attendre et voir si ses prédictions se réaliseront cette année et dans quelle mesure. De surcroît, il sera intéressant de voir comment la réglementation du Bitcoin en Amérique se développera à mesure que de plus en plus de politiciens seront éclairés sur cette question.

[ad_2]

Source link