Sélectionner une page

[ad_1]

À deux mois de la coupe du monde de football au Qatar, la FIFA a annoncé dans un communiqué sur son compte twitter le lancement de sa collection d’NFT à l’effigie de moments historiques du football. Une manière pour le monde du ballon rond d’évoluer et de se rapprocher une fois de plus vers l’univers du Web3.

image graphique bleu footballeur

Replongez dans les meilleurs moments de la coupe du monde. Après toutes les différentes polémiques autour de l’organisation de la coupe du monde, la FIFA se doit de donner aux fans de football une expérience inoubliable lors de la compétition au Qatar. Cela fait maintenant un moment que la cryptomonnaie se démocratise dans le football, dans les clubs comme le Paris Saint-Germain notamment. La voici désormais sur la scène internationale avec le projet FIFA+Collect.

La cryptomonnaie passe encore un cap

Comme annoncé dans son communiqué, le projet FIFA+Collect sera donc une plateforme de NFT sur laquelle vous pourrez y retrouver du contenu exclusif sur le monde du football. Ce projet est évidemment un super moyen pour tous les passionnés de revivre des moments magiques et historiques. Ce dernier concernera aussi la coupe du monde féminine, qui aura lieu l’année prochaine en Australie et Nouvelle-Zélande.
« Tout comme les souvenirs sportifs et les autocollants, c’est une opportunité accessible pour les fans du monde entier de s’engager avec leurs joueurs préférés, leurs moments et plus encore sur de nouvelles plateformes » indique le communiqué. Avec cette plateforme, la cryptomonnaie montre clairement son implantation dans la société en étant associée à un tel événement qu’est la coupe du monde et se fera connaître encore plus sur le globe terrestre.

Une plateforme basée sur la Blockchain Algorand

La FIFA a aussi annoncé en parallèle que sa plateforme serait sur le réseau Algorand. Un des principaux reproches fait à l’encontre de la blockchain, c’est sa dépense énergétique. Pour contrer cela, la FIFA a décidé de choisir comme partenaire officiel, la blockchain Algorand.
« L’engagement pris par la FIFA de passer au Web3 grâce à Algorand témoigne de son esprit d’innovation et de son désir de s’engager directement et de manière transparente auprès des fans de football du monde entier », déclare le PDG par intérim du réseau, W. Sean Ford.
Cette blockchain est réputée pour sa très faible dépense énergétique. Ultra rapide et neutre en carbone, elle possède aussi un faible coût et une très bonne accessibilité. Sûrement un bon choix pour la Fédération internationale de football.

La cryptomonnaie continue donc sa forte démocratisation avec ce projet. La visibilité donnée au monde du Web3 sur un tel événement ne pouvait pas être meilleure, il faudra voir maintenant si ce projet sera une réussite ou non.

[ad_2]

Source link