Sélectionner une page


Temps de lecture : 3 minutes

La garde d’actifs représente un enjeu majeur. À cet effet, la Deutsche Bank tend la main à Taurus en vue d’explorer la tokenisation. De quoi s’agit-il en réalité ? Qu’attendre de cette association ? Cet article vous donne les détails.

Un partenariat prometteur entre Deutsche Bank et Taurus

Deutsche Bank, l’une des principales banques européennes, a annoncé sa collaboration avec Taurus, une start-up suisse spécialisée dans la garde de crypto-actifs. Ensemble, ils prévoient de mettre en place des services de garde d’actifs numériques et de tokenisation. Cette annonce survient alors que le cadre réglementaire allemand permet désormais aux entreprises de détenir des cryptomonnaies. Cela offre ainsi davantage de clarté aux institutions financières traditionnelles pour explorer les possibilités offertes par la blockchain et le secteur du Web3.

Le marché des actifs numériques est en plein essor et attire de plus en plus l’attention des grandes banques internationales. La capitalisation boursière actuelle de Deutsche Bank s’élève à 22,06 milliards de dollars. Ce chiffre la classe au 17e rang parmi les banques européennes. Elle se positionne juste après KBC Group et Société Générale, dont les capitalisations boursières respectives sont de 31,89 milliards et 23,31 milliards de dollars, selon les données de Statista.

Investissement de Deutsche Bank dans Taurus

En février dernier, Deutsche Bank a investi dans Taurus dans le cadre d’un tour de financement de série B de 65 millions de dollars. Ce tour de table était dirigé par Credit Suisse Group et comprenait également la participation d’Arab Bank Switzerland et Pictet Group. Selon Lamine Brahimi, cofondateur de Taurus, la diligence raisonnable de Deutsche Bank sur les entreprises de garde de cryptomonnaies a débuté fin 2021 et s’est achevée en 2022. « Nous avons gagné l’affaire il y a quelques trimestres, donc la banque est devenue cliente et a ensuite décidé d’investir dans Taurus. », a-t-il déclaré lors d’une interview avec CoinDesk.

Les objectifs du partenariat : développer des services de garde pour divers types d’actifs numériques

Paul Maley, responsable mondial des services aux titres chez Deutsche Bank, a précisé que la banque souhaite développer des services de garde pour une grande variété de types d’actifs numériques. Ce partenariat avec Taurus leur permettra ainsi de répondre à la demande croissante des investisseurs institutionnels et privés qui cherchent à sécuriser leurs actifs numériques.

Un marché des actifs numériques en expansion

L’intérêt grandissant pour les crypto-monnaies et autres actifs numériques s’explique par plusieurs facteurs :

  • Le développement continu des technologies de la blockchain et du Web3
  • La hausse des prix de nombreuses crypto-monnaies au cours des dernières années
  • Une adoption croissante par les investisseurs institutionnels et les particuliers

Il ne fait aucun doute que cette collaboration entre Deutsche Bank et Taurus pourrait ouvrir la voie à d’autres initiatives similaires dans le secteur financier international.

Les défis à relever pour les institutions financières traditionnelles

Toutefois, l’entrée des banques traditionnelles sur le marché des actifs numériques n’est pas sans défis. Parmi ceux-ci, on peut citer :

  • La nécessité de mettre en place une infrastructure technologique sécurisée et robuste pour la garde et la gestion des actifs numériques
  • L’établissement de réglementations claires et adaptées à ce marché encore émergent
  • La génération de confiance auprès des investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille d’actifs

Malgré ces défis, il est indéniable que l’intérêt croissant pour les actifs numériques et les technologies associées ne fera que renforcer la volonté des institutions financières d’étendre leurs services à ce secteur en plein développement.

Conclusion : un avenir prometteur pour les partenariats entre banques et startups spécialisées

Le partenariat entre Deutsche Bank et Taurus illustre parfaitement comment les grandes banques internationales peuvent s’associer avec des start-ups spécialisées pour répondre aux demandes du marché des actifs numériques. À mesure que les régulateurs clarifient les règles entourant ce secteur et que la demande d’investissement dans les crypto-monnaies et autres aspects de la blockchain continue de croître, nous pouvons nous attendre à ce que davantage d’institutions financières suivent l’exemple de Deutsche Bank et s’associent avec des experts dans ce domaine.Le succès de ces collaborations dépendra en grande partie de la capacité des banques à adopter et à intégrer rapidement les nouvelles technologies, ainsi que de leur engagement à respecter et à promouvoir les réglementations dont le marché a besoin pour se développer de manière stable et sécurisée.



Source link