Sélectionner une page

[ad_1]

Des fondamentaux encore méconnu

De nos jours, le mot “crypto-monnaie” sonne comme un son familier. Bien qu’ils n’y portent aucun intérêt en particulier, nombreux sont ceux à en avoir déjà entendu parler. Mêlant enthousiasme et mystère, les crypto-monnaies développe involontairement une curiosité grandissante à leur égard. Aussi bien sur l’aspect financier, que technologique.

Car même si certains sont devenus riches grâce à ces dernières, qu’en est-il de leur nature ? En effet, nous savons que la toute première crypto-monnaie fut créé en 2009, par Satoshi Nakamoto. Appelé Bitcoin, nous savons également que les personnes ayant investi bien avant son prix actuel, n’ont plus de soucis à se faire concernant leur finance.

Puis, avec les années, de nouvelles crypto-monnaies sont apparues, disposant chacun de projets tout aussi intéressant. Mais une question fondamental se pose : comment ont-elles été créés ? Nous savons que ce sont les banques qui créé la monnaie, mais comment cela se passe-t-il avec une crypto-monnaie ? Est-ce que tout le monde peut le faire ? Faut-il avoir des prérequis ? Comme vous vous en doutez, nous allons voir tout cela dans cet article.

La différence entre une crypto-monnaie & un token

Un “token” ou “jeton” en français, désigne un actif numérique qui peut s’apparenter à une crypto-monnaie, en raison de son indexation à une blockchain. La différence entre une crypto-monnaie, réside du fait qu’un token, n’a pas pour seul et unique but de servir de monnaie d’échange (exemple : token de gouvernance).

Bien que cela soit souvent le cas, un token peut avoir de multiples fonctions, contrairement à une crypto-monnaie qui sert exclusivement à faire des transactions. Ainsi, un token est une forme de valeur dérivée d’une blockchain sous-jacente. L’idée derrière cette explication, est que vous puissiez comprendre la nuance qu’il y a entre ces deux actifs numérique. Qui, quoique subtile, reste très importante.

Car cela veut dire que pour créer sa propre crypto-monnaie, il faut aussi créer sa propre blockchain. Or, si l’on souhaite juste créer un actif numérique décentralisé, sans forcément créer une blockchain à part entière, il suffit de s’appuyer sur une blockchain déjà existante. Ce faisant, l’actif en question sera alors un token. Mais dans cet article, nous parlerons uniquement de crypto-monnaie et non des tokens.

Les différents moyens pour créer une crypto-monnaie

Commencer de zéro

Comme nous l’avons énoncé précédemment, un des moyens pour créer sa propre crypto-monnaie, est de créer sa propre blockchain. Ceci étant, créer une nouvelle blockchain, signifie commencer de zéro. Mais pour ce faire, il vous faudra des prérequis en matière de codage. Car il vous faudra programmer, ligne par ligne, votre blockchain.

Bien qu’il existe des tutoriels et autres guides d’accompagnement pour créer une blockchain, partir de zéro n’est pas à la portée de tous. Puisque cette solution requiert des compétences en programmation assez élevée.

Pour les personnes possédant les compétences requises, mais n’étant pas enclins à créer une toute nouvelle blockchain, il existe un moyen de faire un “copier-coller” d’une blockchain déjà existe et de l’arranger en fonction de ses besoins. On appelle cela le “Fork”.

Faire un Fork

Comme nous l’avons vu plus haut, le Fork, est un système permettant de lancer une crypto-monnaie, en recopiant le programme d’une blockchain déjà existante, que l’on aura au préalable modifié en fonction de nos besoins.

Comment cela est-il possible ? Il suffit de récupérer le code en Open Source d’une blockchain quelconque, puis de le modifier à sa façon pour créer sa propre blockchain et donc sa propre crypto-monnaie.

À titre d’exemple, le Bitcoin a déjà connu par le passé plusieurs Forks depuis son apparition. Ce faisant, il est à l’origine de la naissance de deux crypto-monnaies bien connu des marchés, que sont : le Litecoin et le Bitcoin Cash.

Bien qu’elle soit beaucoup plus accessible que la première solution pour créer une crypto-monnaie, il est important de souligner que ce moyen nécessite tout de même des compétences en code. Des prérequis sont donc de nouveau obligatoires, pour créer sa crypto-monnaie.

Mais fort heureusement, pour ceux n’ayant pas les compétences nécessaire pour créer leur crypto-monnaie, il existe une solution à la fois simple et efficace : celle de passer par un prestataire.

Passer par une plateforme spécialisée

Un des moyens les plus simples pour créer sa crypto-monnaie, est de passer par un prestataire. Sous la forme de plateforme, ces entreprises sont ce qu’on appelle des Blockchain-as-a-Service (BaaS). Pour ces dernières, il suffit que de quelques jours, pour mettre au point une crypto monnaie qui correspond aux besoins définies par le client.

En échange, le client doit payer un certaine somme dont le montant varie en fonction des spécificités demandé. Ainsi, pour ceux qui ne souhaitent pas s’embêter à coder sois-même une blockchain, cette solution d’externalisation pour la création d’une crypto-monnaie est sans aucun doute le meilleur choix.

Pourquoi créer sa propre crypto-monnaie ?

Des avantages non négligeable

Pour toute entreprise, grande ou petite, la création d’une crypto-monnaie peut s’avérer très bénéfique. Que cela soit pour éliminer les intermédiaires des transactions, créer un environnement de travail sécurisé ou encore, avoir un anonymat complet de toutes données confidentiel.

Les crypto-monnaies permettent donc de réduire les coûts de transaction dans les opérations financières, de prévenir les éventuelles fraudes ou escroqueries, et d’avoir des services à la fois rapide, sécurisé et transparent. Des avantages rendu possible grâce à la technologie blockchain.

Comment faire connaître sa crypto-monnaie ?

Faire une ICO

Pour ceux ne le sachant pas, une ICO, ou “Initial Coin Offering”, est une opération de collecte de fonds alternatif, passant par la technologie blockchain. Le principe est simple. Lorsqu’une société a besoin de financements, elle émet sa propre crypto sur un marché, au même titre qu’une action qu’on émet en bourse.

Chose faite, les investisseurs peuvent ensuite acheter les cryptos de la société en questions. Non pas avec de la monnaie fiat (Euro, Dollars, Yen, etc.) mais avec des crypto-monnaies (USDC, BUSD, USDT, etc).

Si le projet de la société s’avère profitable dans le temps, la crypto émise peut prendre de la valeur au fil du temps. Auquel cas, certains investisseurs vendront leurs cryptos pour en tirer une plus-value.

D’autres, garderont leurs cryptos sur le long terme, afin que ces dernières prennent davantage de valeur. Mais aussi dans le but de bénéficier, dans le futur, à des produits ou services exclusifs de la société.

Ainsi, ces investisseurs, qui croient dans le potentiel d’une crypto émergente et qui s’impliquent dans le développement du projet de cette dernière, en espérant pouvoir gagner gros dans le futur, sont ce qu’on appelle des Early-Adopters.

Une communication perpétuelle

Créer un produit est une chose. Mais faire savoir qu’il est sur le marché en est une autre. Même si votre produit est le meilleur au monde, si personne n’est courant de son existence, personne ne l’achètera. C’est aussi vrai en marketing, qu’en création de projet crypto. C’est pour cela que la communication s’avère primordiale pour toute organisation.

À ce jour, il existe plus de 5 000 crypto-monnaies disponibles sur le marché. Parmi elles, certaines disparaissent du jour au lendemain, peu de temps après leur création. Avoir une présence sur les réseaux sociaux et communiquer de manière régulière, est donc obligatoire si vous voulez survivre.

L’objectif étant de garder cette dynamique tout au long de l’avancement de votre projet, afin de vous démarquer de vos concurrents et d’attirer des clients, mais aussi des investisseurs (exemple ICO).

[ad_2]

Source link